LA PÂQUERETTE


22/02/2022 _ Partager l'article Facebook Twitter Linkedin

Cueillette sauvage

illustration gouache d'une pâquerette sur fond coloré rouge

La pâquerette n’est pas une fleur, mais une inflorescence : un ensemble de fleurs blanches ligulées composées de 5 pétales soudés, avec des fleurs jaunes en tubes, au centre. Incroyable, non ?


La pâquerette, annonciatrice du printemps

La pâquerette sauvage, ou Bellis perennis (la belle pérenne), est une plante vivace de la famille des astéraceaes. Elle fait partie des premières plantes à fleurir à l'arrivée des beaux jours, c'est pourquoi elle est considérée comme annonçant le printemps !

C'est en réalité un capitule, un ensemble de fleurs sans pédoncules, regroupées sur un réceptacle solitaire à l'extrémité de la tige. Ce type d'inflorescence est caractéristique des astéraceaes.

La pâquerette peut atteindre jusqu'à 15 cm de hauteur. Ses feuilles se développent en rosettes basales, elles sont longues, spatulées, velues, épaisses et légèrement crénelées, d'un vert sombre. Elle produit des fruits appelés akènes, dépourvus d'aigrette au sommet.


La pâquerette, douce alliée médicinale

La belle pérenne a des vertus calmantes et déstressantes.
Elle soulage les maux de tête et aide à la détente. Prenez-la en infusion, une cuillère à café pour une tasse, pendant 10 minutes dans de l'eau bouillante. Elle est aussi un allié contre la toux.

Utilisée en macérat (dans de l'huile végétale), elle raffermit la peau, résorbe les hématomes, soulage les torticolis et les brûlures. Elle est en effet antiecchymotique et antiphlogistique.


Bellis perennis, touche de fraîcheur dans nos assiettes

Tout est comestible dans cette plante.
- Les feuilles ont une subtile saveur de noisette. Elles se récoltent de préférence au printemps, lorsqu'elles sont encore jeunes et tendres. Dégustez-les en salade, dans du beurre aux herbes ou du fromage frais. Elles gagnent en amertume avec le temps, je vous conseille alors de les manger cuites, en soupe ou blanchies comme des épinards (→ Recette de tarte aux herbes sauvages).
- Les fleurs, à récolter de mars à octobre, sont tendres, croquantes et légèrement aromatiques. Elles ont un arrière-goût âpre. Utilisez-les en salade (→ recette d'entrée fraîche de concombre, groseilles et pâquerettes), en décoration de plats ou de gâteaux (→ Recette de sablés aux fleurs), en infusion.
- Les inflorescences en boutons peuvent être confit au vinaigre aromatisé, à l'instar des câpres, puis cuisinées dans les salades, ou poêlées (→ Recette de pickles de boutons floraux).
- Les racines se récoltent l'hiver, de septembre à mars.

Attention, la pâquerette peut provoquer des nausées et vomissements en cas de consommation excessive, elle est à utiliser avec parcimonie !


Quelle différence entre la pâquerette et la marguerite ?

La marguerite, Leucanthemum vulgare, est une plante vivace de la même famille des Asteraceae. Elle peut atteindre une hauteur de 80 cm. Ses feuilles partent de la tige, à l'inverse de la pâquerette qui a une tige unique, sans feuilles. Elles sont à la base spatulées, élargies vers le sommet et rétrécies en un long pétiole ; et allongées et sessiles le long de la tige. Elles ont un bord denté, bien plus marqué que celles de la pâquerette. Les marguerites fleurissent de Mai à Octobre, et sont plus aromatiques.

Attention à ne pas la confondre avec la Senecio Jacobaea L., qui est une plante toxique (aux feuilles plus grandes et plus profondément découpées).


Mise en garde, pour une cueillette respectueuse et sans danger :

Prendre bien soin de ne cueillir que des pousses et fleurs non abîmées, dans des lieux non pollués.
Garder en tête de cueillir au maximum 1/3 de la population, pour ne pas traumatiser la plante et lui permettre de s'épanouir. Cueillir uniquement les parties dont vous avez besoin.
Trier et bien laver la récolte avant usage, pour vous protéger de certains parasites, bactéries ou agents pathogènes.



Cuisine sauvage, cueillette, plante comestible


Plus d'articles :


← CUEILLETTE SAUVAGE, LE COQUELICOT

CUEILLETTE SAUVAGE, LE PISSENLIT →





Facebook Twitter Linkedin

Partagez l'article sur les réseaux sociaux
Me suivre sur Instagram